La méthode Symbio-Biofeld

Dans le prisme de la physique quantique, nous devons accepter que tout est finalement constitué d’ondes et de vibrations. Par conséquent, tous les atomes et molécules servent de base aux modèles de vibration de notre méthode.

Cela explique également l’efficacité des traitements à base de pierres précieuses ou de l’homéopathie utilisant les modèles de fréquence appropriés. Paul Schmidt, le pionnier de la biorésonance, l’a expliqué à l’aide d’un exemple très pertinent : comment fonctionne le bronzage ? Ce n’est pas par la chaleur, mais par les ondes ultraviolettes qui stimulent la production de mélanine dans la peau, car sinon nous serions également bronzés dans un sauna infrarouge.

Voici une citation de Wilhelm Busch :

« Les gens visionnaires sont ridiculisés pendant des années. Lorsque la découverte est enfin comprise, tout le monde la prend comme un fait absolu ».

Le modèle explicatif de Jürgen Lueger

Le rayonnement ambiant, qui est un phénomène naturel, est composé de rayonnements électromagnétiques provenant de toute la bande de fréquences. Ceux-ci proviennent du soleil, de la lune, des planètes, des étoiles et des galaxies et sont filtrés par l’atmosphère. Cependant, seuls deux secteurs de cette bande de fréquences sont capables de passer :

1re fenêtre atmosphérique : lumière visible et infrarouge

2e fenêtre atmosphérique : ondes radio et micro-ondes

L’atmosphère est considérée comme l’une des principales sources de rayonnement ambiant. Elle est connue sous le nom d’atmosphérique ou sferics.

Ces deux fenêtres atmosphériques sont très importantes pour l’homme. La plupart d’entre nous utilisent la deuxième fenêtre atmosphérique uniquement à des fins thérapeutiques, car elle est constituée de fréquences uniques.

Si nous unissons les fréquences de la 2e fenêtre atmosphérique aux résonances de Schumann, le rythme de la terre sera également présent, devenant ainsi une source importante et naturelle de rayonnement ambiant. Il est également extrêmement important d’observer les modèles d’oscillation des 64 oligo-éléments de la croûte terrestre. Ils apparaissent dans la nature et sont dans leur composition très similaires à nos érythrocytes (globules rouges). Ces modèles de fréquence n’ont rien à voir avec l’utilisation de vitamines et de minéraux en thérapie, mais plutôt avec la façon dont les rayonnements environnementaux naturels devraient se produire.

Ces modèles de fréquence sont regroupés dans un prisme spécial Symbio-Harmonizer et sont amplifiés par la chambre de résonance Symbio-Harmonizer. En outre, les séquences de fréquences spécifiques des produits Symbio-Harmonizer deviennent plus efficaces. Toute la symphonie des fréquences d’oscillation naturelles est alors centrifugée dans les pôles positifs et négatifs du Symbio-Harmonisateur.

Pourquoi faisons-nous cela ?
Parce qu’on sait depuis longtemps que notre cellule est une substance diélectrique (électriquement faible ou non-conductrice ; substance non-métallique). C’est donc naturel et nécessaire.

Nikola Tesla

«  »LE JOUR OÙ LA SCIENCE COMMENCERA À ÉTUDIER DES PHÉNOMÈNES NON-PHYSIQUES, ELLE FERA PLUS DE PROGRÈS EN UNE DÉCENNIE QUE DANS TOUS LES SIÈCLES PRÉCÉDENTS DE SON EXISTENCE ». »

Qu’est-ce que la bioinformation ?

Cette technologie est la technique d’harmonisation dans laquelle les fréquences et les normes d’information sont modulées sur le substrat. Ainsi, l’information pathogène est complètement harmonisée à un niveau d’oscillation subtil. Toutes nos fréquences appliquées sont bipolaires.

Cela signifie que toutes les fréquences et tous les champs d’information sont dotés de structures polaires +/-, car ces polarités sont ancrées dans tous les organismes. Tous les modèles d’information stockés s’étendent selon les besoins ; les influences biologiques affaiblissantes sont complètement dissoutes. L’information est mise en résonance plutôt qu’effacer.

La méthode Symbio-Biofeld est une technologie d’harmonisation incomparable que tout le monde devrait expérimenter.

Modèle explicatif de la GAE